Contact

Association sportive et culturelle "Ligue de Croche"
île de la Réunion-France
 
Mail: -> Cliquez ici <-

 Plus...

.Téléchargez la codification authentique de la croche (dans son style de préhension uniquement)

Présentation

Ligue de Croche

Disciplines à la loupe

La Croche en détail

Rencontre avec...

Fermer Les compétiteurs

Fermer Les professeurs

Webmaster - Infos

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
20 Abonnés

Nouvelles


K1 World Grand Prix à Séoul - par Jeronimo le 03/03/2005 @ 15:07

L'organisation K1 fait les yeux doux à la Corée du Sud puisqu'elle organise un Grand Prix (tournoi toutes catégories à 8 combattants) ce samedi 19 mars 2005.

Les participants sont très hétéroclites, tant au niveau de leur discipline de prédilection que de leur gabarit :

- Kaoklai Kaennorsing (Thaïlande) : 1m80, 78 kg, Muay Thaï

- Zhang Qin Jun (Chine) : 1m85, 103 kg, Kung Fu Wushu (Sanda)

- Lee Myeon Ju (Corée) : 1m87, 93 kg, Muay Thaï

- Hiraku Hori (Japon) : 1m98, 103 kg, Boxe

- Akebono (Hawaï, Etats-Unis) : 2m02, 219 kg, Sumo

- Nobuaki Kakuda (Japon) : 1m74, 91 kg, Karaté Seidokaikan 

- Hong-Mam Choi (Corée) : 2m18, 160 kg, Sumo (ou ne serait-ce pas plutôt : Basket-Ball ?)

- Wakashoyo (Japon) : 1m80, 140 kg, Sumo

De 1m74 à 2m18, et de 78 kg à 219 kg, on en a pour tous les goûts ! Des vrais combattants, experts d'un sport de combat, aux "monstres de foire" ...

Heureusement, pour les puristes, deux combats vedettes agrémenteront la soirée :

- Peter Aerts (vainqueur des K1 GP 94, 95 et 98) contre Carter Williams

- et surtout Remy Bonjasky (vainqueur des K1 GP 2003 et 2004) contre Ray Mercer (ancien champion olympique chez les amateurs puis champion du monde professionnel WBO de Boxe Anglaise).


Pride 29 Fists of Fire - par Jeronimo le 03/03/2005 @ 14:49

Mario Sperry bat Hirotaka Yokoi par TKO (coups de genou) après 9'08".

Fabricio Werdum bat Tom Erickson par étranglement après 5'41" dans la 1ère reprise.

Mauricio "Shogun" Rua bat Hiromitsu Kanehara par TKO (coups de pied) après 1'40".

Igor Vovchanchyn bat Yoshiki Takahashi par KO (coups de poing) après 1'10" dans la 1ère reprise.

Kazuhiro Nakamura bat Stefan Leko par TKO (étranglement) après 0'54" dans la 1ère reprise.

Sergei Kharitonov bat Choi Mu-Bae par KO (coups de poing) après 3'23" dans la 1ère reprise.

Kiyoshi Tamura bat Aliev Makhmud par TKO (jet de l'éponge) après 5'06" dans la 1ère reprise.

Antonio Rogerio "Little" Nogueira bat Alistair Overeem par décision unanime des juges.

Quinton "Rampage" Jackson bat Murilo "Ninja" Rua par décision partagée (2-1).

Mirko "Cro-Cop" Filipovic bat Mark Coleman par KO après 3'42" dans la 1ère reprise.

A la fin de la cérémonie, Pawel Nastula (double champion du monde 95 et 97, et champion olympique en 1996 de Judo chez les "moins de 95 kg") a annoncé sa prochaine participation au Pride FC. Ce judoka était resté invaincu pendant 312 combats pendant les 3 années de domination au sommet de sa carrière. En Pologne, il a commencé à s'entraîner avec des lutteurs, boxeurs et samboïstes de haut niveau pour se préparer au "combat libre".


L'homme qui a battu l'homme. - par Jeronimo le 02/03/2005 @ 15:42

Dans le monde du "combat libre", comme dans celui de la Boxe Anglaise, la multitude des fédérations ou des organisations a de quoi dérouter le profane. Toutefois, il existe un moyen imparable pour savoir qui est le meilleur combattant, le vrai champion. On part du premier champion incontestable et on regarde qui l'a battu. La lignée de "l'homme qui a battu l'homme" indique sans erreur possible qui est le champion, quel que soit le titre mis en jeu ( car parfois, des titres sont laissés vacants pour des raisons "politiques", c'est-à-dire de différent entre l'organisateur du tournoi ou du championnat et  le combattant, sans pour autant que ce dernier ait été battu).

Voici la lignée exhaustive depuis 1993 et le premier Ultimate Fighting Championship, le premier tournoi d'arts martiaux mixtes de niveau international.

Le 12 novembre 1993, Royce Gracie, 1m83, 80 kg, expert de Gracie Jiu-Jitsu et fils du maître fondateur Helio, remporte l'UFC 1, un tournoi "sans règle" à 8 hommes. Après avoir battu Art Jimmerson et Ken Shamrock, il soumet en finale Gérard Gordeau et devient le premier champion international de "combat libre".
Il défendra victorieusement son titre huit fois (successivement contre Minoki Ichihara, Jason De Lucia, Remco Pardoel, Patrick Smith, Kimo Leopoldo, Ron Van Clief, Keith Hackney et Dan Severn). Lors de sa 9ème défense, il doit concéder le match nul à Ken Shamrock. Royce Gracie arrête la compétition pendant 5 années après ce dur combat.

Ken Shamrock, 1m85, 98 kg à l'époque (oscillant depuis entre 91 et 107 kg) obtient le match nul face à Royce Gracie 7 avril 1995. Le retrait de son adversaire et champion incontesté depuis 1993, propulse Ken Shamrock au sommet. Il est désormais l'homme à battre. Le principe du "super-fight de l'UFC" est créé pour lui. Mais ce qu'on ignore, c'est que Ken Shamrock perdra en ligue de Pancrase dès son combat suivant !

Le 13 mai 1995, Minoru Suzuki, 1m78, 88 kg, soumet Ken Shamrock par une clé de genou. En ligue de Pancrase, toujours, Suzuki défendra son titre (de 2ème "king of pancrase") deux fois : contre Larry Papadopoulos et Jason De Lucia (encore !) avant de se faire battre dès le 1er septembre 1995 par Bas Rutten sur une guillotine.
Bas Rutten, 1m85, 100 kg, est donc le 3ème "king of pancrase" et le vrai champion dans la lignée de Royce Gracie dès ce 1er septembre 1995. Il défendra officiellement son titre deux fois (contre Maurice Smith et Ryushi Yanagisawa) avant de se blesser et de voir Frank Shamrock s'emparer d'un titre "par interim" sans valeur pour ce qui est de la lignée "L'homme qui a battu l'homme". D'ailleurs, après deux combats de rentrée (contre Guy Mezger et Katsuomi Inagaki), Bas Rutten retrouve Frank Shamrock et le bat par TKO (coupure). La série de victoires du néerlandais continuera jusqu'au 7 mai 1999 date à laquelle il ajoutera le titre UFC à feu son titre de Pancrase (qu'il abandonna dès décembre 1996, sa fiançée donnant naissance à leur enfant). Sa série ininterrompue de victoires le verra ainsi triompher de : Jason De Lucia (pour la 3ème fois challenger malheureux du vrai champion !), Masakatsu Funaki, Manabu Yamada, Osami Shibuya (1m85, 91 kg, qui obtiendra le match nul contre Rutten le 22 mars 1997), Kiuma Kunioku, Takaku Fuke, Osami Shibuya (qui se soumettra lors de cette revanche du 6 septembre 1997), Keiichiro Yamamiya, Kengo Watanabe, Tsuyoshi Kohsaka et enfin Kevin Randleman le 7 mai 1999.

A cette date, le titre est vraiment vacant puisque Bas Rutten (après sa série de 16 défenses !) ne reviendra plus à la compétition.

Il faut attendre le retour de Royce Gracie pour que la lignée reprenne sur un "vrai" champion. L'attente sera courte en fait : le 30 janvier 2000, il bat Nobuhiko Takada (la grande star du catch japonais) par décision. C'est son grand retour.

Cependant, ce "second règne" sera court. Dès son combat suivant (mais aussi le plus long de l'histoire contemporaine du "combat libre"), le 1er mai 2000, Royce Gracie est battu par Kazushi Sakuraba, 1m83, 83 kg.

Ce même 1er mai, lors du Pride Grand Prix 2000, Kazushi Sakuraba abandonne contre Igor Vovchanchyn, 1m73, 107 kg.

Et à son tour, lors de cette fantastique soirée, Igor Vovchanchyn cède par soumission (sur des coups de genoux) contre Mark Coleman, 1m85, 111 kg. Mark Coleman ne défendra victorieusement son titre qu'une fois contre Allan Goes avant de le perdre lors du Pride 16 du 24 septembre 2001.

Du 24/09/2001 au 16/03/2003,  Antonio Rodrigo Nogueira, 1m90, 105 kg médaillé mondial en  Jiu-Jitsu Brésilien, bat l'américain Mark Coleman (vice-champion du monde de Lutte Libre) par un étranglement en triangle doublé d'une clé de bras en extension, et s'empare ainsi du titre du Pride FC. Il défendra 6 fois ce titre contre : Heath Herring, Enson Inoue, Sanae Kikuta, Bob Sapp (170 kg), Semmy Schilt (2m12) et Dan Henderson.

Le 16/03/2003, au Pride 25,  Fedor Emelianenko, 1m83, 106 kg, vice-champion du monde de Sambo et champion de Russie de Judo, bat le champion brésilien par décision unanime. Depuis, il ne cesse de dominer les poids lourds (notamment en ayant remporté le Pride Grand Prix 2004). Fedor signera ses 9 défenses consécutives contre : Egidijus Valavicius, Kazuyuki Fujita, Gary Goodridge, Yuji Nagata, Mark Coleman, Kevin Randleman, Naoya Ogawa, Antonio Rodrigo Nogueira pour la deuxième fois (mais ce combat se soldera par un no-contest) et encore Antonio Rodrigo Nogueira (nouvelle victoire aux  points).
 


Du côté de la Boxe Anglaise - par Jeronimo le 27/02/2005 @ 16:51

Une fois n'est pas coutume, un mot sur la Boxe Anglaise, le "Noble Art", sport de combat en perte de vitesse médiatique mais qui reste pourtant de loin le plus rémunérateur pour ses combattants professionnels.

Saluons tout d'abord le français Fabrice Tiozzo qui a signé hier soir la plus brillante victoire de sa carrière en contraignant l'arbitre, dans la 6ème reprise, à stopper le combat qui l'opposait à Darius Michalczewski. Ce dernier surnommé "Le Tigre" n'avait jamais été battu avant la limite et avait même enregistré 24 succès dont 19 avant la limite en championnats du monde. Fabrice Tiozzo confirme d'une très belle manière son retour parmi les grands de cette catégorie des "moins de 79 kg". Il avait déjà été champion WBC en 95-96 mais avait dû abandonner le titre faute de promotion correcte. L'année suivante, en 1997, il passait dans la catégorie supérieure des "moins de 86 kg" où il restait au sommet jusqu'en 2000 (titre WBA en poche). Hélas, en voulant laver la seule défaite à son palmarès (une défaite aux points contre Virgil Hill), il avait à nouveau perdu et plus durement encore : KO à la première reprise. Quatre années plus tard, Fabrice tenta un pari fou alors qu'il pesait près de 100 kg désormais : revenir chez les "moins de 79 kg". Ce fut fait contre l'italien Branco et confirmé hier soir. Mais n'oublions pas que Tiozzo n'est que le champion WBA et qu'il faudrait le voir face aux autres champions (WBC, IBF et WBO) pour savoir qui est réellement le meilleur à ce poids.

Savoir qui est réellement le meilleur est une question qu'on ne se pose plus dans la catégorie des "moins de 72,5 kg", celle mythique des poids moyens (où évoluèrent Marvin "Marvelous" Hagler, Carlos Monzon ou encore "Sugar" Ray Robinson). Bernard Hopkins dit "l'Exécuteur" y est en effet champion pour toutes les fédérations mondiales : WBC, WBA, IBF et WBO. Mieux, à 40 ans, il vient de signer son 20ème succès en championnats du monde dans cette catégorie. C'est bien sûr le record absolu. Il n'a probablement qu'un seul regret : ne jamais avoir obtenu la revanche contre Roy Jones Jr qui l'avait battu aux points en 1993. Mais Roy Jones avait préféré monter de catégorie ... jusqu'à obtenir un incroyable succès chez les poids lourds en 2003; ce qu'un seul poids moyen avait su faire avant lui (Bob Fitzsimmons en ... 1897 !)


Wanderlei Silva et son alter ego réunionnais - par Jeronimo le 26/02/2005 @ 17:09

Wanderlei Silva a été élu meilleur combattant du monde pour l'année 2004 par la presse spécialisée (devant Fedor Emelianenko).

Ce brésilien, de l'école Chute Boxe, est à la fois expert de Muay Thaï et ceinture noire de Jiu-Jitsu Brésilien. Ses crochets des deux poings mais surtout ses coups de genoux dévastateurs lui ont permis non seulement de conserver son titre de champion du Pride catégorie moins de 93 kg mais aussi de remporter le combat de l'année 2004 (au Pride 28), chaque fois devant le même homme (et par KO sur une avalanche de coups de genoux) : Quinton "Rampage" Jackson.

A la Réunion aussi nous avons une école qui associe Muay Thaï et Jiu-Jitsu Brésilien : celle de Bernard Maillot, à Saint-Joseph. Et je me souviens même d'un combattant qui m'avait beaucoup enthousiasmé lors d'un gala au Petit Stade de l'Est ("MT One"). C'était un certain Ferrère. Agressif en boxe, excellent en projections (mais avec la hanche, non autorisées en Muay Thaï) et apparemment expérimenté en Jiu-Jitsu. Je m'étais dit : "Ce gars est fait pour le combat libre !".

Toutes proportions gardées, voilà un homme qui pourrait devenir un emblème des "arts martiaux mixtes" à la Réunion. L'équipe de Dominique Prix et de Gérard Félicité (la plus titrée jusque-là) a peut-être déjà trouvé sa rivale : la "Chute Boxe" de Saint-Joseph !


Les Russes n'ont pas fini de nous étonner - par Jeronimo le 26/02/2005 @ 16:58

Les Russes et autres ressortissants de l'ex-Union Soviétique (Ukrainiens, Biélorusses, etc) dominent la Lutte Libre et la Lutte Gréco-Romaine olympiques, ainsi que la Boxe Amateur (au coude à coude avec les Cubains).

En "combat libre", Fedor Emelianenko est champion poids lourds du Pride FC. Andrei Arlovski est champion poids lourds de l'Ultimate FC. Tous deux sont issus du Sambo additionné soit de Judo soit de Kick-Boxing. Ils suivent les traces d'Oleg Taktarov.

Le Sambo mène à la Lutte ou au Judo mais les champions de l'est de l'Europe ne s'en tiennent pas là.

L'information vient de Long Lapaï, notre entraîneur de Muay Thaï  et de Muay Boran à l'Académie La Croche : en Thaïlande, de nos jours, ce sont les russes qui sont le plus nombreux "farang" (comprendre blancs-européens) à fréquenter les camps d'entraînement. Même les pionniers néerlandais sont dépassés en nombre.

Dans quelques années, le K1 Grand Prix deviendra peut-être le terrain de chasse des successeurs d'Alexei Ignashov ou autre Serguei Gur. Mais bien plus tôt, avec le bagage en lutte et sambo de ces mêmes russes, on peut penser que les rings du Pride ou l'octogone de l'UFC vont voir déferler des combattants complets hyper-talentueux venus d'au-delà les monts Oural !  

Il ne restera peut-être plus que des miettes aux autres pays du monde !


DébutPrécédent10 pages precédentes [ 421 422 423 424 425 426 427 428 ] SuivantFin

Ils soutiennent La Croche

Préférences


Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 156 membres


Connectés :

( personne )

Recherche




Visites

 645782 visiteurs

 21 visiteurs en ligne

Sondage

Votez pour votre sport préféré
 
La croche / Lutte
Muay Thaï / Muay Boran
Taïdo
Karaté Tai Jiquan
Yoseikan-Budo
Autres...
Résultats

Revue de presse

Haut